IMG_0034.JPGJe voulais revenir sur ce que j’ai ressenti quand on s’est promenés dans le Berlin-Est résidentiel. C’est pas super beau. Mais maudit que c’est une expérience enrichissante. Depuis que je suis à Berlin, je suis frappé par un profond sentiment d’humanité : tant d’événements historiques importants se sont déroulés ici-même.

Mais le paroxysme de cet état d’esprit c’est de se dire qu’il n’y a pas si longtemps, la moitié de la ville était sous l’emprise du régime communiste. Ça se voit, ça se sent. La Karl-Marx Allée, par exemple, a été construite en fonction des principes du régime : en plus d’être symétriques d’un côté et de l’autre de la rue, comme un miroir, la hauteur des édifices correspond exactement à la largeur de l’allée.

karlmarxallee

C’est réellement difficile à croire qu’il y a à peine 30 ans, les résidents de ce quartier ce sont réveillés non seulement dans un nouveau pays, mais sous un régime économique complètement différent. Je ne peux qu’imaginer le sentiment déstabilisant qu’ils ont vécu : imaginez que, la veille seulement, tous vos biens étaient en réalité détenus par le gouvernement, qui fournissait également une propriété. Du jour au lendemain, vous vous retrouvez responsables de tout, de la décision d’achat la plus anodine jusqu’à la propriété.

Autre fait frappant, cette fois-ci en promenant dans l’Ouest, soit la partie de la ville qui était occupée par les américains, c’est qu’on a tendance à l’idéaliser. C’est certainement très beau, même si ça ressemble plus ou moins à tout plein de villes européennes. On imagine que c’était donc facile et qu’ils avaient toute la liberté du monde, alors que les malchanceux de l’Est étaient victimes d’un système insensible rempli d’hypocrisie.

Eh bien, nous sommes un peu naïfs ! Parce qu’en réalité, la ville de Berlin est localisée dans l’Est du pays, soit la partie occupée par l’URSS ! Alors concrètement, c’est l’Ouest qui était isolée. Je ne prétend pas maîtriser tous les faits historiques, mais ce qui me frappe dans cette illustration c’est que les denrées et les biens devaient être largués par avion à Berlin-Ouest, qu’on imagine bien plus épargnée par cette mésaventure !

Fucké ben raide.

Publicités

Un commentaire sur “

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s